Le lien entre la justice sociale et les abeilles



J’ai envie de vous partager mon point de vue, étayé par différentes recherches, sur la corrélation entre les inégalités face à l’alimentation et la disparition des abeilles. Je tiens à préciser que je ne suis ni journaliste d’investigation, ni scientifique, simplement une citoyenne comme vous, pleine de bon sens et désireuse d’améliorer la condition humaine. Je vous encourage donc à lire cet article avec un esprit critique pour pouvoir alimenter le débat de manière constructive et positive ! C’est effectivement un sujet sensible que je m’apprête à aborder : celui de la justice sociale.


Tout d’abord, qu’est-ce que la justice sociale ?

« La justice sociale est un principe politique et moral qui a pour objectif une égalité des droits et une solidarité collective qui permettent une distribution juste et équitable des richesses, qu’elles soient matérielles ou symboliques, entre les différents membres de la société » ₁


Quelques exemples de combats pour la justice sociale :


La défense des droits des peuples autochtones

La défense des droits des migrants

L’égalité homme/femme

Le mouvement militant Black Lives Matter


Une des plus grandes inégalités de ce monde est l’accès aux ressources alimentaires. Notre système est pensé et conçu pour que seuls ceux qui ont les moyens, accèdent à ces ressources. La nourriture, n’est ni gratuite, ni abordable pour certains ménages. Pourtant essentielle à notre survie et à notre santé, elle est considérée comme un bien marchand.


Cela pose-t-il un problème ?


Oui, compte tenu des 135 millions de personnes morts de famine en 2019. ₂

Non, compte tenu de tous les travailleurs du secteur agricole, qui ne peuvent peut-être pas offrir le fruit de leur travail.


Ce n’est pas un procès, juste un constat. Un constat d’un modèle, d’un fonctionnement, d’un système que l’on peut tous ensemble améliorer.


De cela, surgit une autre inégalité, moins visible : l’accès à des ressources alimentaires de bonne qualité nutritionnelle.

Plus de 2 milliards d’êtres humains souffrent de carences en oligo-éléments, c’est ce qu’on appelle « la faim cachée » ₃

Ce fléau ne touche pas uniquement les pays « sous-développés » mais aussi les pays « riches ». En cause, l’augmentation constante du prix des fruits et des légumes. Entre 2019 et 2020, le prix des fruits a augmenté de 17% en France, en agriculture conventionnelle ₄. Les ménages les plus modestes, ne peuvent donc pas accéder à des repas de bonne qualité nutritionnelle, et choisissent donc des aliments plus copieux, plus caloriques. Moins bons pour la santé.

Les fruits et les légumes sont essentiels au bon fonctionnement du corps humain. Ils sont riches en fibres, minéraux, vitamines, oligo-éléments et antioxydants.

Vous connaissez certainement le scorbut, cette fameuse maladie des marins, due à une carence profonde et durable en vitamine C, qui provoque fatigue, perte d’appétit, déchaussement dentaire, hémorragies... Le blog SciencAlert (blog collaboratif indépendant de journalistes australiens) a publié un article alertant. Cet article parle du retour du scorbut aux Etats-Unis.₅ Et cela du en majeure partie, à la pauvreté.


L’Humanité fait donc face à un problème majeur : celui de la faim dans le monde. Ce problème est double, il comprend la sous-nutrition et la malnutrition. Les deux sont causés par un manque de moyens pour accéder d’une part à des ressources alimentaires et d’autre part, à des ressources alimentaires de qualité.


Prenez en compte maintenant la chose suivante.


Notre système alimentaire, déjà fragile et inégal, va faire face à une crise sans précédent :


La disparition des abeilles.


Les abeilles (sauvages et domestiques) assurent en grande partie la pollinisation. La pollinisation c’est le transport du pollen des organes de reproduction mâle vers les organes de reproduction femelle des plantes à fleurs. C’est leur système de reproduction.

L’abeille permet donc aux plantes à fleurs de se reproduire en se promenant de l’une à l’autre pour butiner. 80% des plantes à fleurs dépendent de ce service de pollinisation.


Aujourd’hui le taux de mortalité annuel en France des abeilles oscille entre 25 % et 30 %. On parle aussi du syndrome d’effondrement des colonies, qui se manifeste par la disparition brutale et inquiétante des colonies d’abeilles.


En quoi cela va-t-il bouleverser notre système alimentaire si nous ne faisons rien ?


Un tiers de l’alimentation mondiale provient de ces plantes à fleurs. Ces plantes sont dépendantes des abeilles pour se reproduire. Et les abeilles sont officiellement classées comme une espèce en voie de disparition. ₆


La boucle est bouclée.


Quels aliments sont donc concernés ?

Les fruits : Pommes, fraises, framboises, myrtilles, etc.

Les légumes : Tomates, oignons, aubergines, navets, etc.

Les oléagineux et les fruits à coque : amandes, noisettes, noix, olive, cacao, café, soja, etc.

Ce sont de plus, des aliments à haute valeur nutritionnelle.

Ces aliments, déjà chers et inaccessibles pour une certaine partie de la population, vont l’être encore plus. Il en résultera encore plus d’inégalités alimentaires mais aussi sociales de santé.

Il en résultera également une pression sur les agriculteurs qui doivent déjà répondre à une demande alimentaire toujours plus croissante et exigeante.


Voilà pourquoi, protéger les abeilles, c’est aussi agir pour la justice sociale.




Elsa L.

Présidente de l'association 1BB


http://www.toupie.org/Dictionnaire/Justice_sociale.htm

https://fr.wfp.org/faim-zero

http://www.fao.org/french/newsroom/news/2002/9703-fr.html

https://www.dossierfamilial.com/actualites/vie-pratique/consommation-une-augmentation-du-prix-des-fruits-et-legumes-frais-en-2020-650788

https://www.sciencealert.com/scurvy-coming-back-vitamin-c-poverty-massachusetts-boston-vitamania-movie

https://blogs.mediapart.fr/danyves/blog/220817/les-abeilles-officiellement-reconnues-comme-espece-en-voie-de-disparition#:~:text=Le%2030%20septembre%20dernier%2C%20cet,esp%C3%A8ce%20en%20voie%20de%20disparition.&text=En%20effet%2C%20les%20abeilles%20sont,sur%20terre%20de%20se%20reproduire.


36 vues0 commentaire